top of page
Rechercher
  • John Kahekwa

Message de John Kahekwa sur le terrain - janvier 2021

"2020 a été une année très difficile"

« La bonne nouvelle à partager est que POPOF a réussi à faire face à toutes les maladies et difficultés auxquelles les gardes du parc national de Kahuzi Biega ont été confrontés au cours des dix derniers mois.

1. Dix mois non payés.

2. Manque de rations journalières lors du déploiement en patrouille.

3. Manque d'équipements tels que bottes en caoutchouc, vestes de pluie.

4. Carburant limité pour les camions pour permettre le déploiement de rangers sur le terrain pour patrouiller à la recherche d'infractions dans le parc, etc.

Les derniers fonds pour l'achat des bottes en caoutchouc et des vestes de pluie pour les rangers ont été reversés par l'équipe POPOF UK en 2019. Imaginez une paire par personne et une veste à une personne portant ces jours-là et aucun jour manquant ?! Les deux articles étaient déjà déchirés. Les fonds pour les dernières rations composées de sardines, farines de maïs, riz et médicaments ont été financés par nos amis d'Africa 2030 il y a neuf mois dans le cadre de la crise du Covid 19.

Cette fois les rangers de Kahuzi ont beaucoup souffert du quotidien le ventre vide et le corps nu mais obligés de se déployer dans la forêt à la recherche d'infractions. En tant qu'ancien garde forestier qui a vécu dans le même défilé tous les jours dans la cour du KBNP pendant 23 ans et qui a fait face à de telles difficultés, je n'ai pas pu m'empêcher d'entendre chacun d'entre eux pleurer et s'inquiéter de la famine.Je suis allé me présenter à notre partenaire Tanglewood en Nouvelle-Zélande. Papa Pierre, le propriétaire de Tanglewood, n'a pas pu résister après avoir entendu les cris des braves hommes et femmes qui se défendent et meurent pour les nobles causes de la conservation des derniers gorilles des plaines de l'Est à l'Est de la RDC. Il a fait ce qu'il a pu et a effectué des virements pour permettre à POPOF d'acheter toutes les rations, médicaments, carburant, bottes et vestes de pluie.

Il y a deux semaines, POPOF après avoir acheté tout le nécessaire a loué un camion qui a fait deux voyages pour transporter le nécessaire au siège du parc à Tshivanga. Mme Hunt, la nouvelle venue dans la famille nombreuse a contribué avec de l'argent qui nous a permis de louer les deux trajets effectués par le camion pour transporter des articles de Bukavu à Tshivanga. Nous avons également pu louer d'autres véhicules pour couvrir une si grande journée.

C'était très agréable de voir l'immense joie et bonheur dans les yeux et les cœurs des autorités du parc en voyant la façon dont une ONG locale ou congolaise s'apprêtait à faire appel à l'institution gouvernementale qu'est le KBNP.

Le POPOF était escorté par le général de l'armée congolaise et le garde-parc en chef de Bukavu à Tshivanga. Il a été profondément touché lorsqu'il a vu POPOF lui remettre la pompe de gasoil afin que l'autorité du PNKB fasse le plein de carburant jusqu'à atteindre les 1 000 litres pour les patrouilles quotidiennes dans le parc.

Lui et le gardien en chef du PNKB étaient si fiers de voir le camion loué faire deux voyages pour transporter de la nourriture et d'autres que les rangers utilisent lors de leurs patrouilles. Il a fait un bon discours aux rangers pour féliciter le partenaire POPOF pour une si grande aide. Le préfet en chef a dit :

« Quand certaines personnes m'ont vu signer les partenariats avec POPOF, elles étaient jalouses et ont dit qu'il valait mieux signer uniquement avec de grandes organisations internationales comme WCS, KFW, GIZ. Où sont-ils aujourd'hui en cette période difficile de crise financière ?

Il ajouta,

« Je me souviens qu'il m'est arrivé de libérer le couloir écologique de ce parc longtemps occupé par de riches agriculteurs politiques pour l'élevage de leur bétail. C'est avec les rations POPOF, le carburant, les médicaments et encore le carburant qui nous ont permis d'accéder à la liberté de ce secteur ».

POPOF a pris le mot et a dit;

Je leur ai cité les noms de vous tous en citant vos noms congolais et ils ont été beaucoup plus abasourdis. J'ai ajouté que tant que POPOF sera le partenaire du KBNP, mes amis de confiance basés à l'étranger resteront les amis du KBNP.

Ce jour-là pour les aliments et l'équipement de notre côté aux braves rangers du KBNP était si brillant.

C'était très agréable de voir comment le drone qui est utilisé dans le parc pour la première fois est de POPOF-Africa 2030 puisque le parc existe depuis 50 ans.

J'ai parlé à ma famille Odette et à mes fils et leur ai dit « Soyez heureux et soyez prêt pour toujours à servir le PNKB avec fidélité ».

Il n'y a rien que nous ne puissions faire pour le parc et pour les communautés environnantes lorsque nous ne faisons qu'un !

Merci beaucoup, Koko bwenene."

John Kahekwa



3 vues0 commentaire

Comments


bottom of page